Saint Louis – Sainte Clotilde

L'épanouissement de l'être

Établissement
Saint Louis - Sainte Clotilde

L'épanouissement de l'être

Établissement
Saint Louis - Sainte Clotilde

Les fondements du groupe scolaire

  • Un peu d'histoire
  • Le projet éducatif de l'établissement
  • Nos partenariats

Le 24 août 1915, naissait le Cours Sainte Clotilde : Mademoiselle Gabrielle Houssaye, fille du pharmacien, demeurant 87 Avenue du Chemin de Fer, déclare en mairie l’ouverture d’un établissement de jeunes filles – Externat et classe enfantine – dans une propriété appartenant à Mme veuve Kramer au 14 Boulevard du Midi. Il s’agit d’un déplacement car Melle Houssaye exerçait déjà, à son domicile, depuis 1913, au 87 Avenue du Chemin de Fer. Très vite, la maison s’avère trop petite pour les soixante élèves et, selon le même registre, on apprend que Mlle Houssaye transfère les locaux en 1919, au 37 Allée de la Fontaine, dans une propriété de deux bâtiments qu’elle vient d’acquérir « consacrant ainsi temps mais aussi fortune à l’éducation intellectuelle et religieuse des jeunes filles ».[1] 

Cette propriété, auparavant, au début du XXe siècle, accueillait des jeunes filles qui confectionnaient leur trousseau, en disposant d’un atelier de couture. Le pavillon toujours existant garde son style élégant des demeures « d’hôtel particulier » de la Belle Époque : symétrique et imposant, escalier d’honneur aboutissant à une marquise et verrière art nouveau, frontons et terrasse, quatre façades élaborées destinées à être vues du parc. En 1929, Mlle Houssaye, afin d’assurer la continuité de son œuvre qui prend de l’ampleur, fait appel à la congrégation des Oblates du Sacré Cœur de Jésus. L’Institution devient catholique avec la venue des Sœurs qu’on appellera « les Dames de Sainte Clotilde ».[2]

Le Cours Sainte Clotilde est alors fréquenté par les enfants issus de la bourgeoisie raincéenne qui apprécie l’esprit de famille et recherche les valeurs que privilégie l’école : éducation religieuse, éducation morale qui passe par l’apprentissage des valeurs mais d’abord par l’application des principes de l’Institution. Les élèves doivent respecter les personnes, le règlement qui s’appuie sur la discipline et l’encadrement, favorisant de bonnes conditions de travail. « Les élèves en uniforme bleu marine et chemisier blanc, la tête coiffée […], rejoignaient les abords de leur domicile, en rangs accompagnés, vers Thiers, Le Plateau, la gare à 11 h 30 et 16 h … ».  

À la lecture des palmarès mensuels, les nominations en « conduite, politesse » étaient les “distinctions” d’excellence. Application, sagesse, ordre, lecture, écriture, exactitude étaient des qualités également hautement appréciées : être nommée un maximum de fois était un grand honneur à égaler… « Le Cours Sainte Clotilde assure à vos filles, dans un climat chrétien, une excellente éducation et une solide instruction » peut-on lire dans le Messager du Raincy de septembre 1956 : une éthique et une rigueur convaincantes pour un établissement à dimensions et valeurs familiales.  

Les décennies 1950/1970 verront s’installer la mixité, les signatures de contrats avec l’État de l’école maternelle à la terminale, simples ou d’association selon les cycles. En 1974, une Association de gestion sera créée pour succéder à la congrégation qui reste propriétaire. Mlle Issemnann fut « Mme La Directrice », toujours dit avec grande déférence, dès 1932 et elle décéda, en fonction, en 1973. D’autres Dames de Sainte Clotilde, Mesdames Adrien, Arnaud, Serouin ont dirigé successivement cet établissement durant cette longue période. Un premier directeur, M. Gissinger, prendra le relais de 1973 à la fin de sa vie, en 1987. Il précèdera Mme Cordonnier, directrice jusqu’en août 2012. Mme Chastenet puis M. Sabardin vont ensuite occuper la fonction avant la nomination du directeur actuel, Léon Sextius, en juillet 2013. 

Si, historiquement, ces carrières longues des responsables traduisent un attachement plus que professionnel, un engagement et une fidélité à une mission, cette stabilité est aussi pour tout parent le gage d’un établissement sérieux et pérenne : l’Institution qui a fêté son centenaire en 2015 dépasse chaque année, depuis l’an 2000, le nombre de mille élèves. En fait, les raisons de cette longévité sont inscrites dans la vocation initiale, vocation que rappelle M. Gissinger, directeur en 1983 : « les Congrégations ont fondé des établissements d’enseignement […] pour assurer une formation intellectuelle et humaine, donner une dimension éducative à l’instruction, et surtout faire découvrir un sens à la vie à partir de valeurs religieuses. Les temps ont changé mais l’attachement au projet fondamental reste le même […] il faut avoir des objectifs élevés si notre but est d’élever nos garçons et nos filles à se dépasser. » 

« Saint-Louis-Sainte-Clotilde » reste la seule Institution libre d’enseignement général du Raincy, est le plus ancien « lycée » pour filles de la commune et continue de se distinguer comme l’un des établissements les plus appréciés et prospères du département. 

[1] Extraits de l’article paru dans le Bulletin EAJ n°17 de 1988 « Les mémoires d’une ancienne de Ste Clo ». Paru également dans le n°41 de “En Aulnoye Jadis” de 2012, p. 69. [2] La Congrégation fut fondée à Montluçon par Louise Thérèse de Montaignac. Présentes dans 60 maisons en Europe Amérique et Afrique, les Sœurs Oblates du Sacré Cœur de Jésus exercent leurs missions dans les domaines éducatifs et sanitaires. Les membres de la communauté forment les trois vœux de religion et se consacrent à une vie spirituelle et de dévouement par « l’oblation » d’elles-mêmes.  

Notre Problématique 

  • Comment répondre au besoin de faire grandir l'homme ? 
  • Comment servir le bien commun ? 
  • Comment permettre à chacun d'atteindre le niveau qu'il peut atteindre ? 
  • Comment prendre soin des enfants de Dieu ? 

Notre hypothèse d'éducation 

Dans un cadre rigoureux de socialisation secondaire sérieux et respectueux des valeurs fondamentales telles que la Vérité, la Liberté, la Justice, l’Amour de son prochain, nous pouvons espérer faire grandir les individus en humanité et dans la foi, à condition qu’ils adhèrent à notre projet et à nos règles de fonctionnement, pour eux-mêmes. 

Notre ensemble scolaire Saint Louis-Sainte Clotilde met en éveil l’intelligence pour développer la volonté et cultiver l’humanité. 
Nous promettons une formation de l’intelligence, du corps, du cœur et de l’esprit, en partenariat avec les familles qui choisissent notre projet. 

Saint Louis – Sainte Clotilde est un Établissement Catholique allant des classes maternelles jusqu’aux Terminales. 

Le but de notre œuvre éducative est de former des êtres capables d’apporter leur enrichissement à la communauté dont ils feront partie : famille, équipe, profession, cité… L’ensemble scolaire a un souci constant d’allier la qualité, l’exigence et l’innovation, pour offrir un service dans un cadre qui garantit sérieux et pérennité. 
Notre structure est au centre du système d’apprentissage scolaire des jeunes ; c’est pourquoi l’apprentissage des savoirs est un des investissements les plus précieux pour grandir. 
La relation de confiance entre le corps enseignant et les parents est essentielle. La transmission des savoirs est au cœur du métier de l’enseignant. C’est lui le professionnel de la pédagogie. 
L’ensemble scolaire est ouvert à tous ceux qui en acceptent son caractère propre, sans exclusive ni intellectuelle, ni sociale, ni religieuse. 
C’est pourquoi chacun n’y est accepté et n’y demeure que dans la mesure où il adhère à son projet éducatif. 
L’établissement s’appuie sur une reconnaissance des valeurs humaines et chrétiennes communes à l’école et à la famille. 

Finalités du projet éducatif 

« L’enfant est un être total. Il est cœur, corps et esprit » 

Jules Ferry 

L’ensemble scolaire Saint Louis – Sainte Clotilde accueille les élèves de la maternelle à la terminale. 

C’est un ÉTABLISSEMENT CATHOLIQUE d’enseignement qui s’efforce de donner aux jeunes et aux enfants, en même temps qu’un enseignement général de valeur, une formation humaine solide et un éclairage chrétien dans le respect de chacun. 

Tel est un projet d’établissement exigeant et moderne qui doit conduire les élèves à la rigueur intellectuelle, à la responsabilité et à la solidarité. 

Ouverture à tous 

L’établissement est ouvert à tous et ouvert sur la vie, ouvert au monde. 
Ouvert à tous sans distinction d’origine, d’opinion, de croyance. 
D’autre part, il donne l’assurance pour chaque élève de poursuivre sa scolarité dans un des établissements du secteur environnant répondant au projet. 

Les valeurs éducatives 

Notre établissement doit permettre l’expression et l’éducation de la liberté, aider chaque personne à éduquer sa liberté dans le respect des autres et à épanouir sa personnalité. 
L’établissement cherche à ce que chacun s’épanouisse en développant le meilleur de ses ressources dans la découverte des valeurs vraies : 

  • respect et amour de l’autre ;
  • solidarité ;
  • pardon et réconciliation ;
  • sens de l’effort et goût du travail ;
  • sens de ses responsabilités ;
  • exigence de vérité ;
  • équité – égalité ;
  • participation de chacun au rayonnement de la joie ;
  • à travers les diverses activités de la maison.

L’établissement permet de susciter de nouvelles relations. 

Objectifs du projet éducatif 

Une formation humaine développant l’attention aux autres, le discernement, le sens des responsabilités. 

Une annonce de Jésus Christ, à partir du témoignage apporté par les chrétiens, jeunes et adultes, qui participent à la vie de l’établissement. 

Une pédagogie donnant aux plus jeunes l’assistance que réclament leur âge ou leurs difficultés et allant progressivement vers un travail indépendant et une démarche personnelle chez les aînés. 

Dans leur travail commun, tous les membres s’efforcent de créer un climat de respect mutuel, d’entraide et de confiance. Ils essaient de découvrir le sens de ce qu’ils vivent et de choisir ce qui sert à l’accomplissement de chacun. 

Saint Louis – Sainte Clotilde propose aux familles un cycle complet d’enseignement, allant de la Maternelle aux classes Terminales. Cette continuité est un élément décisif dans la tâche éducative qu’elle veut assumer. 

LE PROJET PASTORAL 

Le projet pastoral de l’établissement est de transmettre les valeurs de l’Évangile, ainsi que d’apporter des connaissances sur le fondement de notre culture judéo-chrétienne, pour faire grandir nos jeunes en humanité. 
La pastorale est un temps de partage et d’écoute lié aux valeurs éducatives : il ne s’agit en aucun cas de forcer à croire, mais de faire réfléchir, de se poser des questions. 
Les temps de pastorale se font dans le respect des convictions de chacun. 
Il n’est jamais question de convaincre mais de réfléchir ensemble, de dialoguer, d’apprendre la tolérance et de chercher un sens à sa vie, tout en apportant notre témoignage de chrétien. 

Annonce de Jésus Christ 

L’établissement cherche à devenir éducateur et témoin d’une liberté chrétienne, un lieu de découverte des valeurs : 

  • sens de la prière ;
  • sens du recueillement ;
  • sens de l’effort persévérant ;
  • sens des autres et du désintéressement ;
  • tolérance ;
  • acceptation des contraintes.

L’établissement offre une proposition du message chrétien dans le respect de la liberté de chacun et de son expérience de vie. 
Elle offre un enseignement donné dans un éclairage chrétien. 

LE PROJET PÉDAGOGIQUE 

Notre projet poursuit 5 finalités : 
Il y a en chacun une possibilité de progrès. 

Toutes les disciplines sont fondamentales et concourent à la formation et à l’épanouissement. Elles permettent d’atteindre des objectifs généraux : 

  • Le collège doit développer la pensée logique, maîtriser la trilogie écrit-oral-visuel, donner l’habitude du travail personnel ;
  • Le lycée permet d’acquérir des méthodes en vue de préparer efficacement des études secondaires et supérieures. 

L’équipe enseignante cherche à : 

  • Diffuser des savoirs actualisés  ;
  • Faire acquérir des connaissances respectueuses des directives officielles ;
  • Développer l’autonomie des personnes. 

Elle prévoit une évaluation des capacités et acquisitions. 

L’Orientation : Projet Personnel de l’Élève. 

Telles nous semblent être les finalités de notre établissement. 
Nous avons besoin de l’adhésion et du concours de tous. 
Chacun à son niveau peut être l’élément dynamique qui favorisera l’évolution de ce projet. 

Les objectifs pédagogiques généraux par finalité 

1e finalité : 

Il y a en chacun une possibilité de progrès. 

6 objectifs généraux : 

  • Réflexion sur les méthodes d’enseignement et leur adaptabilité  ;
  • Réflexion sur l’évaluation ;
  • Entraide entre les professeurs, échange par niveaux, et concertation entre les professeurs ;
  • Circulation de l’information ;
  • Meilleure connaissance de soi. Acceptation des critiques et modification de son comportement ;
  • Une vraie formation pour les professeurs. 

2e finalité : 

Toutes les disciplines sont fondamentales et concourent à la formation et à l’épanouissement. 

5 objectifs généraux : 

  • Mise en évidence des points fondamentaux et communs des différentes disciplines ;
  • Interdisciplinarité et liaison travail personnel / travail d’équipe ;
  • Autonomie ;
  • Un minimum de savoir, savoir être et savoir faire équitable pour toutes les matières ;
  • Information auprès des parents sur l’apport de chaque discipline dans le développement de l’élève. 

3e finalité : 

L’Équipe enseignante : compétence et formation 

4 objectifs généraux : 

  • Nécessité de réactualiser sa formation (savoir, savoir être, savoir faire) ;
  • Adapter sa formation à la situation du moment + modernisation et ouverture ;
  • Diffuser des savoirs actualisés en accord avec les programmes officiels ;
  • Management et animation – Cohésion et travail par affinités. 

4e finalité : 

Évaluation des capacités et des acquisitions des élèves et des professeurs. 

4 objectifs généraux : 

  • Quel système d’évaluation, pour quel élève ? (définir des méthodes, des niveaux, des systèmes, des seuils par matière, etc...) ;
  • Autoscopie + auto évaluation pour les professeurs + accueil des collègues à ses cours d’où acceptation de la critique ;
  • Apprendre aux élèves à s’évaluer en formulant précisément leur jugement ;
  • Observation par un tuteur ou un formateur. 

5e finalité : 

L’Orientation : Projet personnel de l’Élève. 

5 objectifs généraux : 

  • Définir clairement les critères qui déterminent une orientation ;
  • Recherche de méthodes pour éviter l’orientation (5e, 3e) ;
  • Avoir une bonne connaissance des établissements où l’on envoie les élèves et ne pas orienter vers des voies de garage ;
  • Aide à la prise de décision et meilleure écoute des choix d’élèves ;
  • Cohésion de l’équipe pédagogique face à un cas d’orientation.

1. Le partenariat avec le Service Diocésain de Psychologie de l’Éducation

Depuis plusieurs années, à l’initiative de notre établissement, une psychologue de l’éducation du Service Diocésain de Psychologie de l’Éducation assure des permanences d’écoute auprès des jeunes. 

L’objectif de ces interventions est de proposer aux élèves qui le souhaitent un temps d’écoute et d’échange en toute liberté, afin de leur permettre d’exprimer leurs préoccupations, leurs soucis, leurs difficultés… et de les aider à élaborer leur propre réflexion. 

Il ne s’agit pas d’entretiens psychothérapeutiques, mais d’un lieu d’écoute et de dialogue garantissant la confidentialité des propos, dans le cadre de Code de Déontologie des Psychologues. 

Au cours de l’année, votre enfant peut être amené, de sa propre initiative, à rencontrer la psychologue. Si vous vous opposez à cette éventualité, vous devez le spécifier par écrit sur le carnet de liaison.

Les permanences d’écoute ont lieu sur le site de Sainte Clotilde une fois par mois. Les élèves ont la possibilité de prendre rendez-vous auprès de Mme DOWD, à l'accueil de l'établissement. 

2. Les partenariats avec les mairies dans le cadre des cours d’E.P.S.

a. La Mairie du Raincy

La mairie du Raincy met à la disposition de l’établissement plusieurs structures permettant le bon déroulement des cours d’Éducation Physique et Sportive. 

  • La piscine ; 
  • La salle omnisport ; 
  • Le Dojo ; 
  • Le terrain des Bosquets ; 
  • Le stade du Boulevard du Nord. 

b. La Mairie de Pavillons-sous-Bois

La mairie de Pavillons-sous-Bois met à disposition de l’établissement la moitié du terrain synthétique ainsi que la piste d’athlétisme deux fois par semaine. 

3. Le partenariat avec le CPFC 

Des professeurs du Centre Portugais de Formation Culturelle du Raincy (CPFC) assurent des cours de portugais tous les samedis à partir de 14 heures dans les locaux de Sainte-Clotilde. Forte de son expérience de 40 ans, cette association accueille des élèves du CE1 à la Terminale, voire au BTS, et prépare notamment aux épreuves de langue vivante portugais du baccalauréat et BTS. Les élèves poursuivent ainsi un cursus parallèle à leur scolarité française et acquièrent un niveau très proche du bilinguisme, écrit et oral. 

Pour tout renseignement, contacter : Christine RODRIGUES, responsable des cours de portugais du CPFC, au 06.74.40.53.28 ou par mail à l’adresse christine_rodrigues1@yahoo.fr